1+1=3 ou « L’apprenance »

« Il faut bâtir avec les pierres qu’on a »
Dictionnaire des proverbes danois (1757)

1+1 ça fait 3 ? Et depuis quand ???

Lorsque deux disciplines se croisent (par exemple la didactique du français et le théâtre), ces deux disciplines n’abdiquent pas de leurs spécificités, mais se transforment respectivement et produisent ailleurs que là où on les attend l’une et l’autre.

Apprendre en faisant des aller-retour entre 2 univers ?  Ce croisement de regards, ce frottement de disciplines, engendre des étonnements, une acuité d’écoute, un mouvement …  Cette exploration d’un apprentissage « autre », fait émerger des trouvailles, des transformations de fond et emmène vers une une dynamique, d’études, de formation, de projets professionnels ou/et personnels, qui dépasse bien souvent l’objectif de départ de l’apprenant.

1 + 1 = 3… c’est une démarche transdisciplinaire, entre, à travers et au-delà de toute discipline qui fait naître « quelque chose » ailleurs que là ou on s’y attend.

1 +1 = 3 … c’est  une « approche sensible «  pour incorporer et faire sien des apprentissages (entre autres, la langue française) grâce à un cadre théorique et des outils souples, explorés et réinventés depuis 30 ans.

1 + 1 = 3… c’est une posture de formateur, suscitant  la coopération, la détente, le pas de côté culturel ou/et artistique.

L’apprenance, un processus en 4 étapes

L’ingenierie d’apprentissage mise en oeuvre part toujours d’une amorce corporelle et sensible. Elle favorise, quel que soit le niveau de départ, une attention à soi, aux autres, à son environnement. Elle permet la découverte de nouveaux appuis, un tâtonnement partagé qui fait peu à peu sens et se mue en créativité féconde.

Pour les pédagogues …Oser démarrer son atelier en proposant à ses apprenants de se mettre en mouvement dans l’espace dédié aux cours ?  Relier la dynamique d’apprentissage à l’ancrage physique, au souffle, au geste, au rythme, à l’émotionnel  comme le font les comédiens pour s’échauffer ?

Pas à pas… Les 4 étapes de base de l’apprenance 

  • Percevoir, explorer physiquement, sensiblement, chercher ses appuis …
  • Tâtonner, avoir peur, accepter de ne pas y arriver tout de suite,  découvrir sa/ses manière(s) d’apprendre
  • Organiser ses apprentissages en reliant peu à peu ses ressources et ses potentialités, faire émerger le sens de son parcours (hier-aujourd’hui-demain…)
  • Etre de plus en plus en capacité à dire JE, à percevoir les moyens de son autonomie grandissante, à prendre position, choisir, agir, se percevoir créatif et capable d’engendrer cette créativité chez autrui (ses proches, ses élèves, ses collègues…)

Pierre après pierre… le projet Lartigau  se bâtit.

1 + 1 = 3 n’existe pas encore en tant que structure. Ce site est une prémisse des propositions que je souhaiterais mettre en place dans ce nouveau lieu de vie en rénovation actuellement (cf La ferme Lartigau).

Au delà de mes activités professionnelles actuelles, où je m’emploie entre autres à tisser des liens entre techniques théâtrales et langue française, je voudrais proposer d’ici 1 ou 2 ans, un panel de propositions (stages, ateliers, rencontres…) où le cœur soit, « l’apprentissage en mouvement ».

Selon les saisons, les rencontres, les trouvailles, chacun pourra apprendre ou réapprendre, en plongeant par exemple, dans des techniques anciennes d’artisanat, le yoga, le chant, la peinture, l’écriture, la danse ou le handidanse, l’éco-tourisme et que sais-je encore…

Quand Michel mon compagnon de route, aura suffisamment avancé sur les travaux de Lartigau, nous choisirons pour ce projet, la meilleure forme administrative et économique :  association,  structure liée à une coopérative,  entreprise ?